Informatique & Télécom

Télétravail : vers une explosion des dépenses Télécom ?

Depuis août dernier, l’obligation totale de télétravailler  a été levée. Et ô joie, nous avons pu faire tomber les masques (on espère pour longtemps…). 

La crise sanitaire a assurément joué un rôle d’accélérateur dans la généralisation du télétravail. C’est maintenant un mode d’organisation installé durablement dans nos entreprises : 38% des salariés étaient en télétravail fin 2021, soit une progression de 8 points par rapport à 2019 (source : Baromètre Malakoff Humanis). Avec ce retour à une situation sanitaire (presque) normale, près de la moitié des salariés déclare souhaiter travailler en mode hybride, séduits par la flexibilité que cela apporte, la diminution de la fatigue physique et même l’augmentation de l’efficacité pour certains. 

Mais pour que cela fonctionne, il faut pouvoir télétravailler dans de bonnes conditions. 

Près de 89% des salariés identifient la qualité de réseau et de sécurité informatiques comme un facteur clé de succès d’un mode hybride réussi. 

L’objectif pour les entreprises est de pouvoir recréer les mêmes conditions de travail qu’au bureau : simples, efficaces et sécurisées afin que les salariés puissent rester productifs sans mettre en danger les données sensibles de l’entreprise. En effet, selon un rapport de Malwarebytes, 20 % des organisations ont été victimes d’une cyberattaque causée par un collaborateur en télétravail depuis le début de la pandémie. 

 Déploiement de la 5G, avènement de la WIFI 6, comment s’y retrouver et optimiser ses dépenses Télécom ? 

Selon une enquête « Ceslide Insurance », 81 % des français affirment que la 5G va faciliter le télétravail. 

La 5G, vous n’avez pas pu passer à côté, a animé les débats en 2021. Officiellement appelée, IMT-2020, la 5G c’est la cinquième génération de standards pour la téléphonie mobile. Ses atouts : un haut débit (3 à 4 fois plus rapide que la 4G), une faible latence et une capacité à connecter un grand nombre d’objets. 

Elle est déployée en France depuis novembre 2020 et proposée par l’essentiel des opérateurs téléphoniques, comme Bouygues télécom, Orange, Free ou SFR. 

La 5G permet entre autres d’éviter le surencombrement des réseaux. Avec les confinements et les mutations dans les modes de communication, les usages autour de la vidéo et de la réalité augmentée ou virtuelle se sont multipliés. Il faut pouvoir supporter des échanges de données massifs. 

Dans les villes où l’activité économique est plus importante et dense, les réseaux actuels sont sur-sollicités pour les personnes qui travaillent à distance, surtout si elles exercent à l’extérieur ou de façon mobile. Les observations d’Ericsson à l’échelle mondiale montrent que le trafic de données mobiles a été multiplié par près de 300 depuis 2011.  

La 5G apporte une vraie réponse performante aux nouveaux usages et devrait permettre à tout salarié nomade de télécharger des fichiers volumineux de façon quasi instantanée et de partager son écran de manière fluide même caméra ouverte en visioconférence.   

Quid de la sécurité ?

La 5G promet de corriger la vulnérabilité de la 4G en chiffrant la communication dès les premiers échanges, permettant ainsi de parer les attaques consistant à détourner un serveur DNS pour rediriger son trafic vers un serveur DNS pirate et en récupérer le contenu. 

 Côté coûts, nos experts Arexa envisagent une augmentation des opérateurs téléphoniques pouvant aller de 40% à 95%. Cette inflation pouvant s’expliquer à la fois par une augmentation du prix de l’abonnement de base mais aussi par l’abandon des “petits” forfaits (par exemple data <10Go). En effet, ces offres ne seront plus adaptées car les seuils de consommation bas seront atteints beaucoup trop rapidement sur un réseau 5G.  

De plus, l’adoption de la 5G impose d’avoir des téléphones compatibles et demande donc aux entreprises d’intégrer ses nouvelles normes dans leur politique d’achats. 

 L’usage changeant, l’échelle de consommation va fortement augmenter. Tout comme les factures Telecom si aucune action n’est menée. 

Avec le déploiement de la 5G, il devient donc déterminant d’optimiser ses dépenses de télécommunications mobiles mais  sans que cela n’altére la qualité des prestations dont vous bénéficiez aujourd’hui et celle dont vous aurez besoin demain.  

Focus sur le WIFI 6 : La dernière et puissante norme Wifi 

Encore méconnue et moins exposée médiatiquement que la 5G, le Wifi 6, aussi appelée WiFi 802.11ax, a pourtant fait son apparition en 2019. Il permet notamment de connecter plus d’appareils sur un seul réseau WiFi et d’augmenter les vitesses de connexion avec des performances équivalentes à celles de la 5G. 

Selon les prévisions de Deloitte Global, dès 2022 les appareils Wi-Fi 6 seront plus nombreux que les appareils 5G, (au moins 2,5 milliards d’appareils Wi-Fi 6 contre environ 1,5 milliard d’appareils 5G). Lors d’une enquête réalisée en 2021 à l’échelle mondiale auprès de 437 responsables de réseaux dans neuf pays, Deloitte révèle que 45 % des entreprises testent ou déploient simultanément les technologies Wi-Fi 6 et 5G dans le cadre de leurs initiatives en matière de réseaux sans fil avancés. 

Les deux technologies, loin de s’opposer, se révèlent complémentaires. Le Wifi 6 est privilégié pour des réseaux locaux plus petits et moins coûteux comme la connectivité au sein des habitations, des bureaux, là où la 5G est déployée pour des réseaux plus étendus intérieurs et extérieurs (application dans le cadre de la Smart City…). 

Les appareils Wifi 6, plus abordables et plus disponibles ont tous les arguments pour une adoption plus rapide dans certaines entreprises que les appareils 5G. 

Chez AREXA, nous mettons à votre service nos outils puissants de datascience et notre expertise Sénior afin d’analyser vos dépenses, expertiser vos usages et les fonctionnalités courantes ainsi que les coûts cachés. L’objectif est  d’optimiser et de sécuriser le poste de charge des dépenses Telecom en améliorant la qualité de service pour les utilisateurs : proposer une véritable optimisation sur mesure de vos dépenses Télécom. 

Nous nous assurons de la bonne transition contractuelle pour être certains de ne pas avoir de pertes de service. En bref, nous vous assurons une gestion de vos dépenses et de vos contrats optimale, afin de garantir les meilleures conditions de travail à vos collaborateurs et de coûts à votre entreprise.